D.Abuz System

D.Abuz System

Formé en 90 par Mysta D, sorcier des samples, et Abuz, prédateur du micro, D. Abuz System reconnu comme une figure incontournable de l’underground parisien durant plus d’une décennie. De la production sonore du premier opus d’Expression Direkt à L’Invincible Armada, album considéré comme une référence en matière d’auto-prod’ Mysta D s’est imposé comme un compositeur phare du rap français. Peu enclin au minimalisme prévalant dans le rap « orthodoxe », ce perfectionniste invétéré ne lésine pas sur les arrangements, petit plus qui donne tant de substance à un morceau qu’on peut dès lors parler de véritable chanson. Manipulant les samples avec expertise, il n’hésite pas à faire appel à des musiciens ou des vocalistes lorsque ses compositions le réclament. De son côté, Abuz est ce qu’on appelle un déchireur de Shure : sur scène, en Freestyle radio ou sur mix tape, il ne montre aucune pitié pour la concurrence rance, saccageant la pseudo crédibilité des MC’s bidons à chacune de ses apparitions. Toujours ancrés dans le réel, ses textes reflètent les convictions et les doutes d’un B-Boy attentif au monde qui l’entoure plutôt qu’aux diktats d’un microcosme archibondé. La justesse de ses propos ainsi que ses rimes croisées et ses allitérations en rafales en font un des auteurs les plus respectés du rap francophone.

Entrés de plein pied dans l’univers Hip Hop au début des années 90, Mista D et Abuz, n’ont eu de cesse de s’investir sur tous les fronts. Leur itinéraire est un exemple d’intégrité. Là où des jeunes loups se frottent sans bagages et sans scrupules au rap-bizness, le duo a attendu d’avoir acquis une maturité artistique impressionnante pour signer son premier deal avec une major. Ils sont passés par toutes les étapes.

Déjà leurs 2 premières autoproductions, « Laisse Nous Faire » sorti en 1994 et « Ca se passe » sorti en 1996 faisaient preuve d’un éclectisme et d’une richesse étonnants. D. Abuz System sort en 1999 Syndikat du rap chez Universal et continue de privilégier le hors piste.

Après des ventes pas assez satisfaisantes pour la major, le contrat est rompu et le groupe se sépare sur ce constat d’échec commercial.

Ca se passe (Ca se passe (1996))

La Concurrence feat. Doudou Masta (Le Syndikat (1999))

J’aurais Dû Etre Là (Le Syndikat (1999))

Traficants (Le Syndikat (1999))

Je vis dans le péché (Le Syndikat (1999))

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s